grappe de Mir@bel

Les grappes de Mir@bel

Les grappes de Mir@bel vous permettent de consulter des corpus de revues et de rechercher parmi ces ensembles de revues.

Dans un premier temps nous vous proposons trois corpus à explorer. La loupe vous permet de rechercher parmi chaque corpus via la recherche avancée de Mir@bel.

Les revues françaises référencées dans le DOAJ

Corpus des revues référencées dans le Directory of open access journals dont une des structures éditoriales est située en France.

Grappe réalisée dans le cadre du projet lauréat du Fonds national pour la science ouverte Mir@bel2022 qui vise à accompagner le référencement des revues scientifiques françaises.

Cette grappe fait écho à l'ébauche de "baromètre DOAJ pour la France" présenté en novembre 2023 lors de la Journée d'étude sur la visibilité des revues scientifiques.

Réseau Repères des pépinières de revues

Le réseau Repères fédère 16 pépinières de revues en France et en Belgique, dans la volonté de donner de la visibilité au travail réalisé par ces plateformes et de mutualiser les efforts pour une édition numérique ouverte de qualité. La liste des revues diffusées sur chacune des plateformes évolue en fonction de la maturité des projets éditoriaux et de leur éventuelle migration vers d'autres plateformes comme OpenEdition.

Cette grappe (ou listing) reflète la volumétrie des projets diffusés sur les pépinières membres du réseau Repères à un instant donné, elle comprend des titres morts.
Elle ne fait pas état des revues qui ont déjà migré sur d'autres plateformes grâce au concours des équipes de ces pépinières.

Rev@ntiq

Corpus du projet CollEx Persée Rev@ntiq, constitué de revues issues de la liste du plan de conservation partagé des périodiques en sciences de l'antiquité et archéologie (PCAnt) et des collections labellisées d’excellence de la bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, qui porte le projet.

Cette liste comprend 1637 titres pour 1248 revues distinctes. Mir@bel regroupe les anciens titres de chaque revue sous une même notice, ce qui explique la différence entre le nombre de titres et de revues.